Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Fonds avec taux de rendement social et financier intéressant

17.07.2012 - 17:09

Au premier semestre 2012, le Cancer Charity Support Fund (CCSF) a réalisé un rendement attractif de 3,95% et cela grâce à un portefeuille défensif. Son rendement «social» est également digne d’intérêt. Les différentes sociétés inclues dans le portefeuille ont réalisé des progrès remarquables en matière de développement de nouveaux médicaments et thérapies anticancéreux. En outre, la Ligue suisse contre le cancer et la Recherche suisse contre le cancer ont pu bénéficier de montants intéressants sous forme de dons.

Le fonds à impact Cancer Charity Support Fund (CCSF) se différencie fortement des fonds traditionnels. D’une part, il fait don de la moitié de ses rendements et commissions de gestion à la Ligue suisse contre le cancer et à la Recherche suisse contre le cancer. En outre, il investit quelque 20% de ses avoirs dans des entreprises actives sur le plan social, en particulier dans les domaines de la lutte contre le cancer et des énergies renouvelables. Au premier semestre, ce concept a fait ses preuves. Et ce, non seulement sur le plan financier, comme l’indique le rendement de 3,95%, mais également en ce qui concerne ses objectifs sociaux.

Contribution notable à la recherche contre le cancer Les placements en actions du CCSF se concentrent sur les titres d’entreprises des secteurs pharmaceutiques et biotechnologiques qui ont indiqué des progrès rapides dans la lutte contre le cancer, comme Roche, Teva, Bristol Meyer ou Nektar Therapeutics. «Cette année, en ce qui concerne les cancers spécifiques à chaque sexe, comme le cancer de la prostate ou du sein, nous avons identifié des candidats médicaments prometteurs, bénéficiant de nouvelles autorisations ou d’excellentes données de phase III. En ce qui concerne la leucémie, on rencontre aussi de nombreuses nouvelles approches et de grands succès», explique Christian Lach, analyste spécialisé dans les biotechnologies et membre du comité du CCSF. Dans les domaines du dépistage précoce au moyen du diagnostic moléculaire et de l’optimisation de la radiothérapie, des progrès sont réalisés en permanence.

Le CCSF a un impact supplémentaire encore plus direct grâce à ses investissements dans de petites entreprises telles que des start-up ou des sociétés de private equity. Ceci est réalisé par le biais d’engagements dans des véhicules spéciaux comme Nextech. Le Nextech III Oncology LPCI Fund met des fonds de capital-risque et du capital de croissance à la disposition de jeunes entreprises pharmaceutiques qui possèdent dans leur pipeline et développent des candidats médicaments très prometteurs dans le domaine de l’oncologie.

D’autre part, en investissant dans les énergies alternatives, le CCSF s’adresse également aux investisseurs souhaitant contribuer au développement durable. Ainsi sa nouvelle position dans l’Entec Biogas Fund ne devrait pas seulement lui procurer un rendement financier appréciable, mais aussi soutenir le développement de la technologie du biogaz et du recyclage des déchets. «A notre avis, le biogaz fait partie des formes d’énergie renouvelable les plus prometteuses», affirme Eric Lütenegger, gérant de fonds et membre du comité de placement du CCSF. «Au niveau régional, les projets financés par l’Entec Biogas Fund peuvent résoudre de nombreux problèmes de déchets et d’énergie tout à la fois. Car grâce à la technologie innovante d’Entec, on peut transformer en énergie ou en engrais des déchets organiques qui ne trouvent pas ou peu de débouchés dans l’agriculture

 

Plus d'infos: Cancer Charity Support Fund

PMG Fonds Management AG

La Ligue suisse contre le cancer

La Recherche suisse contre le cancer

SBM Logo