Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

La France courtise la Russie avec un oeil sur la Syrie

21.06.2017 - 10:51
Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a tendu la main à la Russie lors d'un entretien avec Sergueï Lavrov à Moscou, mardi, disant vouloir placer les relations entre les deux pays sous le signe d'un "esprit de confiance" retrouvé.

Après des années de tensions provoquées par l'annexion de la Crimée par Moscou et le conflit dans l'est de l'Ukraine, puis l'intervention militaire russe en Syrie, le président Emmanuel Macron a entamé un dégel en recevant Vladimir Poutine le mois dernier à Versailles.

"Nous faisons face à la même menace, celle du terrorisme contre laquelle nous sommes déterminés a lutter", a déclaré Jean-Yves Le Drian pendant une conférence de presse commune avec Sergueï Lavrov.

"Nous ne cherchons ni l'isolement de la Russie du reste de l'Europe, ni son affaiblissement économique", a-t-il poursuivi en allusion aux sanctions européennes visant Moscou en raison de son rôle en Ukraine.

"Nous cherchons à travailler ensemble de manière pragmatique et concrète à la résolution de problèmes qui nous affectent autant qu'ils affectent la Russie."

Malgré des désaccords persistants, Emmanuel Macron a jugé crucial de coopérer avec Moscou sur un certain nombre de sujets internationaux, dont la mise en oeuvre de l'accord de paix en Ukraine, signé en 2015 à Minsk après une médiation de la France et de l'Allemagne.

En dépit des sanctions européennes, la France est demeurée l'un des principaux investisseurs en Russie, a rappelé Jean-Yves Le Drian.

Evoquant une relation "très grande qualité" avec Sergueï Lavrov, le ministre français a dit espérer que celle-ci pourrait mener à des "discussions concrètes" entre les deux pays, en particulier sur la Syrie.

"Il manquait peut-être l'esprit de confiance pour se comprendre mieux et cette réunion aujourd'hui a permis de continuer cet esprit de confiance qui s'est manifesté à Versailles", a conclu l'ancien ministre de la Défense de François Hollande.

(Maria Kiselyova, avec John Irish à Paris; Tangi Salaün pour le service français)

 

SBM Logo