Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Une croissance économique américaine plus forte que prévu

07.03.2017 - 13:39
Malgré les incertitudes entourant la présidence de Donald Trump, nous gardons une vision positive du marché boursier américain. Les facteurs macro et micro économiques, tout comme la situation technique et le sentiment des investisseurs, nous poussent à croire que le marché continuera sur sa lancée haussière en 2017.

Nous prévoyons une croissance de l’économie américaine plus solide que ne l’avaient anticipé les marchés, grâce aux changements de politique économique et notamment aux réformes sur la fiscalité des entreprises. Les bénéfices des sociétés remplaceront la Réserve fédérale en tant que catalyseur des actions, le marché haussier n’étant plus tant soutenu par les taux d’intérêt que par les bénéfices des entreprises. Les changements de politique auront un impact favorable inégal sur les différents secteurs de l’économie américaine et pourraient même en pénaliser certains. Les secteurs de la finance, de l’énergie et de l’industrie devraient en bénéficier, alors que le secteur de la santé pourrait montrer une faiblesse relative.

Après avoir remporté les élections de novembre, Donald Trump est devenu, lors de son investiture le 20 janvier, le 45e président des États-Unis. En accord avec Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, il a annoncé le détail de son programme destiné à « rendre sa grandeur à l’Amérique ». Bien que son discours non conventionnel et sa rhétorique légèrement erratique impliquent un risque politique et économique significatif, nous pensons que les effets positifs du changement de politique sur la croissance économique l’emporteront sur les inquiétudes. Les mesures de politique commerciale constituent l’un des risques les plus élevés et nous anticipons quelques modifications, mais des barrières commerciales structurelles importantes sont peu probables, car elles nécessiteraient une ratification par le Congrès.

Les marchés anticipent actuellement une croissance du PIB américain de 2,3 % pour 2017, mais nous tablons sur 2,4 %. Même si certains changements de politique de Donald Trump commenceront probablement à se faire sentir dès septembre, nous pensons que l’effet de relance se concrétisera en 2018 et prévoyons une croissance de 2,9 % du PIB, un chiffre considérablement plus élevé que les 2,3 % attendus par le consensus
de marché. Notre évaluation repose sur l’adoption probable d’une réforme radicale de la fiscalité des entreprises, une augmentation des dépenses publiques dans les infrastructures et la défense, ainsi qu’une légère réduction de l’impôt sur le revenu. La croissance du PIB devrait avoir un impact favorable sur les bénéfices des entreprises et par là même sur les marchés actions, et cela d’autant plus si elle est meilleure que prévu.

AMÉLIORATION DES FONDAMENTAUX

Malgré la hausse persistante du marché, les actions américaines restent raisonnablement valorisées. Les ratios cours/bénéfices glissants, qui reflètent les bénéfices des quatre derniers trimestres, ainsi que les ratios cours/bénéfices estimés, sont légèrement supérieurs aux moyennes historiques. Toutefois, compte tenu du niveau actuel des taux d’intérêt et du manque d’alternative, ces chiffres sont encore acceptables, notamment avec notre prévision de croissance des bénéfices de 8 % à 10 %. Nous assistons aujourd’hui au passage d’un marché haussier soutenu par les taux d’intérêt à un marché soutenu par les bénéfices des entreprises. La croissance des bénéfices étant supérieure à la hausse des cours, les ratios cours/bénéfices devraient s’ajuster à des niveaux plus attrayants.

L’HEURE DE LA GESTION ACTIVE EST ARRIVÉE

Tous les secteurs de l’économie américaine ne seront pas affectés de la même manière par les changements de politique. Tout comme en 2016, nous préférons les valeurs sous-valorisées (ou« value ») aux valeurs de croissance, et, parmi les titres « value », nous privilégions les cycliques par rapport aux défensifs. Les titres « value » cycliques comprennent les valeurs des secteurs financier, industriel et énergie. Le secteur financier américain bénéficie actuellement de la politique de Donald Trump et profitera également de la hausse des taux d’intérêt qui devrait accompagner la reprise, ainsi que d’une augmentation du volume des crédits et de leur qualité. Nous prévoyons une faiblesse relative pour le secteur de la santé, et plus particulièrement les sociétés pharmaceutiques dont les marges élevées sont une cible facile d’interventions gouvernementales.

L’analyse des corrélations entre les secteurs nous a permis de constater une rotation massive depuis le résultat de l’élection présidentielle en novembre, et nous recommandons vivement une gestion active. Notre fonds vedette, le Berenberg Systematic Approach – US STOCKPICKER Fund, présente actuellement un biais « value » et cyclique et a bénéficié considérablement de cette rotation sectorielle.

SBM Logo