Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

La Grèce aura peut-être besoin de moins de fonds que prévu, déclare Regling

26.11.2017 - 21:20
Le directeur général allemand du Mécanisme de solidarité européen (MES), Klaus Regling, a déclaré que le programme des réformes de la Grèce progressait bien et que le pays n'aurait peut-être pas besoin d'autant de fonds de secours que prévu.

La Grèce a accepté en 2015 un nouveau programme de renflouement d'un montant de 86 milliards d'euros, le troisième depuis 2010, qui arrive à échéance en août 2018, en échange de réformes radicales. A l'échéance de ce troisième plan de sauvetage, Athènes devrait avoir retrouvé l'accès total aux marchés financiers.

"Nous nous félicitons de ce que le montant des fonds pour la Grèce pourrait être sensiblement inférieur aux 86 milliards d'euros", déclare Klaus Regling dans un entretien au Handelsblatt à paraître lundi.

Les fonds inutilisés pourront être affectés aux remboursements d'autres créanciers, ajoute-t-il.

L'allègement de la dette grecque devrait faire partie des négociations avec ses bailleurs de fonds dans les mois à venir, mais Klaus Regling a rappelé que toute discussion sur ce sujet était conditionnée à la réalisation des réformes et à l'accord de tous les pays de la zone euro.

La Grèce renoue progressivement avec la croissance et devrait dépasser ses objectifs d'excédent budgétaire en 2018, pour la troisième année consécutive. Le gouvernement table sur un excédent primaire - c'est-à-dire hors service de la dette - compris entre 2,4 et 2,5% cette année et de plus de 3,7% en 2018..

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré ce week-end au Die Welt que le plan de sauvetage devrait s'achever dans les délais prévus. "Cette aventure se termine en août 2018", a-t-il dit.

(Madeline Chambers; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

SBM Logo